Dans le ventre de la baleine

Passer à travers les fanons du cétacé, siéger dans son ventre et écouter, de l’intérieur, le chant de la baleine…

Melville nous a fait trembler aux côtés du capitaine Achab et des chasseurs de la baleine blanche. Sepúlveda nous a fait ensuite fait les traquer. Aujourd’hui le Centre océanographique de la Peninsula Valdés nous fait respirer avec elle. Nous ne sommes ni Achab ni Paul Watson, mais Pinocchio – L’enfant qui sommeille en nous n’en perd pas une miette.

Dans quelques jours, peut-être, nous entendrons ce chant dans l’océan Atlantique, dont nous venons de rejoindre la côte.

Stéphanie Nedjar

Laisser un commentaire