Les petits métiers d’Ayacucho

Nous poursuivons notre descente vers le sud. A 600 km de Lima, Ayacucho, gentille bourgade au cœur historique préservé.
Dans les rues alentours, chaque corporation à sa place : la rue des drogueries, la rue des ferrailleurs, etc. Les boutiques de construction sont à la fête, la construction a le vent en poupe !
Et puis dans la rue, des vendeurs ambulants et leurs carrioles à roulettes.
Et puis sur les trottoirs des vendeuses non déambulantes qui tiennent les murs. Elles ont leurs  »corners », comme on dit à Baltimore.

(Cliquez pour faire défiler)

Quelques jours plus tard, à Cusco, je découvrirai d’autres vendeurs ambulants aux articles improbables. L’un vend exclusivement des rasoirs jetables. L’autre vend des cordes à sauter bleues, exclusivement proposées aux touristes. Ceux-ci, essoufflés par l’altitude, déclinent poliment.
Un peu plus loin, un homme vendre une tringle à rideau, accompagnée de son rideau. Une seule tringle, un seul rideau. Le bon coin en somme.

Stéphanie Nedjar

Laisser un commentaire