La foret dans les nuages

Au Costa Rica, près de 60 % du territoire est recouvert par la forêt ; le double de ce que c’était il y a 30 ans. Le pays a pris des mesures au milieu des années 80 pour enrayer la déforestation, planter des arbres, donnant des compensations financières aux propriétaires qui contribuent à atténuer le changement climatique et créer des puits de carbone.

Nous décidons de nous rendre dans les réserves biologiques de Monteverde et Santa Elena, dans le nord-ouest du pays, à 1 300 mètres d’altitude. Deux forêts tropicales baignant dans la brume. Monteverde est l’une des premières réserves crée en 1972 dans le pays par une communauté Quaker. Santa Elena voit le jour 20 ans plus tard.

A notre arrivée, nous plongeons dans un bain de verdure. Des verts lumineux, chlorophylles, des verts foncés scintillants sous les gouttes de pluie, des verts jaune et marron, des verts absinthe, des verts émeraude. Et la forêt dans les nuages.

Nous nous promenons surplombant la canopée, au milieu d’arbres frémissants, parfois inquiétants. Les lianes dégringolent, s’enroulent autour des troncs. Des fougères géantes nous saluent.

A Santa Elena, dans les fourrés, nous percevons tous les trois, chacun notre tour, le grognement rauque de ce qui semble être un « très gros » chat. Lequel nous accompagne, invisible et silencieux dans les fourrés, durant dix minutes. Puis grogne de nouveau.  Devinez la suite ?  S’en est suivi une marche rapide rapide…

Christelle Marot

crédit photo C. Marot

4 commentaires

  1. Steph, I have a friend from my years in NY living in Monteverde. Ask for George Cisneros.

    P.S. loving the chronicles 🙂

    Besos
    Marisa

Laisser un commentaire