Mission

Nous poursuivons notre série sur la contre-culture à San Francisco avec une exploration du quartier de Mission, en plein centre-ville, où cohabitent des populations socialement et ethniquement très différentes.

A Valencia Street, des galeries d’art, des éditeurs de mobilier, des boutiques de vélo branchées et des bistro stylés.

La rue parallèle, Mission Street : des enseignes en espagnol, des bazars où l’on trouvera des bassines en plastique et des chips conditionnées dans de petits sachets transparents, des cinémas décrépis, des monts de piété en veux-tu en voilà.

Entre ces deux artères typiques et typées, des allées recouvertes de fresques politiques. Tout a commencé à Balmy Alley, dans les années 1970, réponse indignée des artistes de Mission par la politique américaine menée en Amérique latine. 50 ans ont passé, les luttes ont changé, les fresques sont restées. Aujourd’hui il y est question du droit des femmes, de Trump, de l’augmentation des loyers, et de justice climatique.

A Clarion Alley, entre la 17è et la 18è rues, des fresques recouvrent les murs depuis 1992. Une ruelle qui opère sa mue en permanence, de nouveaux messages venant couvrir les précédents.

Demain, troisième épisode de notre série sur la contre-culture à San Francisco.

Stéphanie Nedjar

Un commentaire

  1. Que de charmes et d’attraits a cette ville… Vous lui avez trouvé des côtés sombres?

Laisser un commentaire