False Creek goes green

Quartier résidentiel de Vancouver, False Creek est située au sud du centre-ville, le long d’un bras de mer d’environ trois kilomètres.

Sur la rive nord, des constructions hautes de verre et d’acier, signature de l’architecture urbaine contemporaine.

Sur la rive sud, des immeubles plus bas, beiges et gris, fais de ciment et de gravier, transfigurés par des abords boisés et fleuris. La seule silhouette des immeubles pourrait nous projeter dans une banlieue française peu riante, mais nous voici finalement aux abords d’un ryokan japonais.

Surprenant n’est-ce pas ? Pourtant, telle n’est pas la plus grande particularité de la crique. Les 33 immeubles du quartier (soit 15 000 personnes) sont chauffés avec l’eau des égouts, ce qui a permis de réduire de 70% les émissions de gaz a effet de serre. Ce qui fait de False Creek un quartier pilote, le projet étant, à terme, d’étendre cette technologie à l’ensemble du centre-ville. Vancouver est même l’une des seules villes au monde à avoir développé cette technologie, aux côtés de la Norvège, de la Suède et du Japon.

Stéphanie Nedjar

2 commentaires

  1. Très beau ce lac !
    Mais Ryokan…. pour l’architecture ou la fonction ? Je ne connaissais pas le mot alors je suis allée chercher mais la question reste ouverte ! 😉

Laisser un commentaire